skip to Main Content
Nouveau Bébé Orque, Une Victoire Pour Les Résidentes Du Sud !

Nouveau bébé orque, une victoire pour les résidentes du sud !

© photo de couverture de l’article Dave Ellifrit – Center for Whale Research

Bébé orque et sa mère

© Dave Ellifrit – Center for Whale Research (CWR)

La population des résidentes du sud compte un nouveau membre : un bébé orque né en janvier 2021. La nouvelle – confirmée par le Center for Whale Research (CWR) – est une véritable victoire pour cette population dont la survie est fragile.

Orque océan Pacifique

Bienvenue au bébé orque L125 !

Le petit de l’orque – appelé aussi veau ou baleineau – a été enregistré sous le matricule L125. Il est né dans la communauté des orques résidentes du Sud (SRKW – South Resident Killer Whales), dans le pod L.

Après avoir appris que les groupes J, K et L se trouvaient dans le détroit de Haro, le CWR a envoyé deux bateaux avec des chercheurs sur le terrain pour photo-identifier le nouveau baleineau et autant d’autres orques résidentes du Sud que possible pour le recensement annuel de la population.

L’expert en photo-identification de CWR, Dave Ellifrit, a capturé des images qui datent de mi-février 2021 et qui montrent L125 avec des plis fœtaux, indiquant une naissance relativement récente. « Il est bien dodu et semble être un petit bébé orque parfaitement normal », a déclaré Dave Ellifrit.

La taille et la forme de L125 sont conformes à celui d’un bébé orque en bonne condition physique.

Orques océan Pacifique

L86, mère de L125

La mère du nouveau veau est L86 et il s’agit de sa quatrième progéniture. Elle est surnommée « Surprise ! », est née en 1991.

Les docteurs John Durban et Holly Fearnbach du SR3 (SR3 – Sealife Response + Rehab + Research, une association de recherche scientifique à but non lucratif basée à Seattle) ont pris des photos de L125 à la mi-février et, compte tenu de sa taille, l’estiment âgé d’un mois à un mois et demi. On ne sait pas encore s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle.

Le L125 a un frère vivant, L106, né en 2005. L86 a donné naissance à deux autres veaux : L112 et L120, tous deux décédés. L112 (né en 2009) est mort en 2012. L120 est né et est décédé en 2014.

Mère et son bébé orque

L86 et son bébé orque L125 – © John Durban et Holly Fearnbach, SR3

L125 est le premier veau né dans le pod L depuis janvier 2019, date à laquelle L77 a donné naissance à L124.

Deux autres baleineaux nés en 2020 dans le groupe J, J57 et J58, ont été observés en début d’année 2021 et semblent se porter parfaitement.

Pods orques du sud

Une population toujours faible, mais supérieure au comptage de 1976

Cette dernière naissance porte la population des orques résidentes du sud à 75 individus au total dans la nature. Lolita, également appelée Tokitae, est une orque résidente du sud, membre du pod L, a été capturée le 8 août 1970, et vit toujours au Miami Seaquarium. Elle est la 76e orque résidente du sud, mais malheureusement arrachée à sa famille.

Le premier comptage complet des orques résidentes du sud par le Centre de recherche sur les baleines a eu lieu en 1976 et recensait 71 orques.

Population orques du sud

Cette naissance déclenche une vague d’optimisme chez les chercheurs qui suivent de près cette population fragile

« C’est tout simplement merveilleux de voir une nouvelle naissance si tôt dans l’année ; c’est assez excitant », a déclaré Deborah Giles, chercheuse au Centre de biologie de la conservation de l’Université de Washington. « Cela vous donne de l’espoir pour les autres ».

« Il est intéressant de constater que les trois groupes se sont réunis au moment de la naissance, comme cela s’est produit le 5 septembre 2020, lorsque J35 Tahlequah a donné naissance à J57 et que les groupes K et L sont venus du Pacifique pour rejoindre le groupe J », a écrit le réseau Orca dans un post sur les médias sociaux mercredi.

Mercredi, les chercheurs ont également vu J57 parmi les autres orques, qui semblait être en bonne santé.

Famille orque

De nombreuses grossesses n’arrivent pas à terme

Les chances de survie du bébé orque

Les orques résidentes du sud ont un taux de reproduction anormalement bas, inférieur à celui de leurs voisines du Nord. Le temps de gestation orque est de 18 mois, mais, pour les orques du sud, seulement 31 % des grossesses arrivent à terme.

La première année de la vie reste une période critique. D’après les études du CWR poursuivies depuis 1976, un bébé orque sur six meurt avant son premier anniversaire.

Gestation orque

L’échec de la gestation orque L46

Une autre orque, J46, également connue sous le nom de Star, était très visiblement enceinte l’automne dernier (voir la photo ci-dessus), mais elle a perdu son petit, selon Holly Fearnbach, directrice de recherche sur les mammifères marins à SR3.

Holly Fearnbach et John Durban, scientifique senior chez Southall Environment Associates, l’ont photographiée à plusieurs reprises à l’aide d’un drone et leurs recherches ont permis de constater qu’elle n’était plus enceinte en décembre.

Les habitantes du sud sont confrontées à trois menaces pour leur survie : le bruit et le dérangement du trafic maritime, les polluants et le manque de nourriture, en particulier le saumon royal, leur proie préférée.

Bébé et famille orque

Une naissance qui compte

Étant donné le très faible nombre de naissances dans ce groupe, une seule compte, à tel point qu’elle a fait l’objet d’un sujet diffusé par la chaîne de télévision CTV, annonçant la venue du bébé orque L125. Suivez ce lien pour retrouver l’interview du biologiste Kelley Balcomb-Bartok.

La naissance de L125 constitue un espoir pour l’avenir des orques résidentes du sud, espérons avoir bientôt d’autres bonnes nouvelles !

Orque résidente du sud

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top