skip to Main Content
Les Fabuleuses Vidéos Du Massage De L’orque Sur La Plage

Les fabuleuses vidéos du massage de l’orque sur la plage

Lorsque l’on évoque l’orque sur la plage, on pense généralement à l’attaque orque plage ! Pourtant, ces prédateurs y viennent aussi pour des raisons tout aussi pragmatiques, mais liées à leur bien-être : le massage !

L’orque sur la plage de Powell River, en Colombie-Britannique

Powell River est une commune de Colombie-Britannique, située dans le détroit de Géorgie, le long de la Sunshine Coast. Elle se trouve au nord de Vancouver et ses eaux sont très fréquentées par les orques.

Sur cette première vidéo ci-dessus, vous pouvez voir un groupe d’une dizaine d’orques qui vient nager le long de la côte, en eau peu profonde. Les épaulards utilisent les galets lisses du lit de la rive pour se frotter longuement et dans tous les sens.

Les témoins de ce type de comportement ont observé que les orques les plus âgées montrent aux bébés orques et aux jeunes comment s’approcher du bord et profiter d’un merveilleux massage, sans prendre le risque de s’échouer.

Cet apprentissage permet de transmettre de génération en génération cette longue récréation que s’offrent régulièrement les orques. Elles se massent longuement et ne prêtent pas attention aux personnes qui se trouvent sur la plage.

L’orque sur la plage sur la côte ouest du Canada

Voici une autre vidéo, prise également sur la côte ouest du Canada, non loin de Powell River, par Chris Wilton. Vous pouvez constater à quel point les orques s’approchent du rivage. On voit les galets sous quelques centimètres d’eau et on entend très clairement le son des cailloux qui s’entrechoquent lorsque les orques se frottent dessus.

Le pod forme une sorte de ballet alors que les orques tournent et virevoltent pour que le massage soit complet : le dos, les flancs et le ventre.

Orque sur la plage 2

En Colombie-Britannique, la technique du massage de l’orque sur la plage n’appartient qu’à la population des épaulards résidents du nord

En Colombie-Britannique, il existe 4 populations d’épaulards :

  1. les orques résidentes du nord ;
  2. les orques résidentes du sud ;
  3. les orques hauturières ;
  4. les orques de Bigg’s ou transientes.
Pour connaître la différence entre ces différents types d’épaulards, reportez-vous à l’article Les groupes d’orques : transient, résident ou hauturier.

Pod d'orques Canada

Découvrez la population d’épaulards résidents du sud avec l’article Orque Canada et USA : à la rencontre des résidentes du sud.

Orque sur la plage 3

Leurs aires de répartition se chevauchent, mais les populations ont des langues différentes et ne s’accouplent pas entre elles. Ainsi, elles préservent la culture et les traditions de leur groupe.

D’après les cétologues qui suivent les populations d’orques de la région, les résidentes du nord seraient les seules des quatre populations distinctes de la Colombie-Britannique à se frotter sur les plages de galets lisses. Aucune des populations d’épaulards avec lesquelles leur aire de répartition se chevauche en Colombie-Britannique n’a adopté cette attitude.

 Il est possible que ce comportement ait été inventé par un petit groupe et transmis à sa progéniture, ce qui expliquerait pourquoi il ne s’est pas propagé aux autres pods.

Cependant, les orques résidentes du nord ne sont pas les seules au monde à pratiquer le massage, car ce comportement a été observé dans le pod AK des orques résidentes de l’Alaska.

Orque sur la plage 1

L’orque sur la plage à 1’57’’ est A66, surnommé Surf

Orque sur la plage A66, Surf

A66, surnommé Surf

Sur la vidéo, à 1’57’’, l’épaulard mâle A66 – surnommé Surf et appartenant à la population des orques résidentes du nord – est identifié en premier par les spécialistes, grâce à sa tache de selle distincte, ainsi que la forme de sa nageoire dorsale.

La présence de Surf implique celle de sa mère et de ses trois frères et sœurs, ce qui est confirmé par la vidéo. Les orques résidentes restent avec leur mère toute leur vie et demeurent à proximité les unes des autres. Lorsque la mère meurt, les autres membres de la famille restent ensemble et une autre femelle prend naturellement la tête du pod.

Les familles résidentes du nord portent le nom de la femelle la plus âgée qui est considérée comme la matriarche, A42 ou Sonora, dans ce cas de la famille de Surf.

Orque sur la plage 4

La famille de l’orque sur la plage Surf

Sur cette photo d’identification, vous retrouvez la famille de A42 en 2019.

Orque sur la plage famille Surf

Orque sur la plage 5

Le massage de l’orque sur la plage, au nord de Powell River

D’autres images impressionnantes de massage de l’orque sur la plage !

Comment comprendre le comportement de l’orque sur la plage

Les orques du monde entier ont une culture qui leur est propre. Les différentes populations se sont spécialisées pour exploiter la configuration géographique de leur région et le type de proies qui y vit. C’est ainsi que certaines orques préfèrent le poisson, et notamment le saumon, quand d’autres préfèrent les mammifères marins. Pour souligner l’ancienneté de ces différences culturelles et de ces spécialisations, les chercheurs estiment que les orques transientes – qui sont des nomades chassant les mammifères marins – ont divergé des autres espèces d’orques il y a 700 000 ans ! Ce sont elles qui font des démonstrations d’attaque orque plage en Argentine.

 

Orque sur la plage 6

Comment les orques procèdent-elles et pourquoi ?

Pour arriver à s’approcher si près, les chercheurs pensent que les orques vident leurs poumons, libérant ainsi un flot de bulles, afin de réduire leur flottabilité. Elles se frottent toutes les parties de leur corps, pendant quelques minutes, parfois pendant plus d’une heure.

Ce comportement n’est pas lié à l’élimination de parasites. La peau des orques se détache comme la nôtre et il n’y a donc pas d’accumulation de bernacles, comme chez les baleines à bosse et les baleines grises. Par ailleurs, si cela était dû à des ectoparasites, les autres épaulards de la Colombie-Britannique auraient aussi adopté ce comportement.

Le frottement par les orques résidentes du nord est considéré par les scientifiques comme une activité ludique. Après tout, les animaux apprécient tout autant que nous de se faire masser. Par ailleurs, les orques sont des animaux très sociaux qui passent leur vie au sein de leur famille ; or, pratiquer des activités en commun constitue un excellent moyen de resserrer les liens familiaux.

Le massage de l’orque sur la plage renforce la cohésion sociale nécessaire au maintien de la communauté. Les chants qu’émettent les orques résidentes du nord lorsqu’elles se frottent sur les galets de la plage confirment qu’il s’agit d’un comportement social, car ils sont comparables aux chants émis lorsqu’elles se réunissent. Ils sont différents des sons émis lors de la chasse.

Orque sur la plage 7

Où ce comportement d’orque sur la plage peut-il être observé ?

Il n’est pas rare que les orques résidentes du nord se frottent à la plage. C’est un comportement social régulier. Ce qui est plutôt rare, c’est que des humains soient présents sur une plage au moment où ce comportement se produit, car l’endroit où les épaulards se frottent le plus souvent est une zone interdite.

Les plages de massage les plus connues se trouvent au nord-est de l’île de Vancouver, dans la réserve écologique Michael Bigg, à Robson Bight, dans le détroit de Johnstone. Les pods de résidentes du nord qui se nourrissent le plus souvent dans cette zone utilisent ces plages pour se frotter avec une régularité incroyable, y compris les A42, les orques filmées par Chris Wilton. Or, les plages de Robson Bight sont entièrement protégées. Les eaux entourant ces plages constituent également une zone restreinte.

Encore 3 autres vidéos de massage de l’orque sur la plage…

Les images sont spectaculaires, tout comme le son des galets qui s’entrechoquent à chaque passage et se mêlent au bruit du souffle des orques.

 

 

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top