skip to Main Content
Bébé Orque : Gestation, Allaitement Et Sevrage

Bébé orque : gestation, allaitement et sevrage

C’est toujours un bonheur de voir des images de bébé orque dans la nature ! Les chercheurs sont aussi à l’affût pour tâcher d’en savoir plus sur leur reproduction. Voici les détails connus à ce jour sur la gestation, l’allaitement et le sevrage du bébé orque.

Mère et son bébé orque

La gestation orque

La maturité sexuelle de la femelle orque tourne autour des 10 ans à 15 ans, puis elle donne naissance tous les 3 à 5 ans. Elle atteint ensuite le stade de la ménopause, ce qui est exceptionnel dans le monde animal. La maturité sexuelle du mâle intervient souvent plus tardivement, vers 15 à 20 ans.

La femelle connaît des cycles semblables aux cycles d’ovulation humains pendant lesquels la conception doit avoir lieu. Dans certains cas, les orques ne se reproduisent pas parce que les conditions de vie ne sont pas optimales. Cela peut être dû à un manque de nourriture, à des impuretés dans l’eau ou au stress. Si les conditions de vie et le cycle sont tous deux idéaux, la conception a lieu.

Les mâles produisent du sperme tout au long de l’année. Il est cependant possible qu’il existe un pic saisonnier de production de testostérone et de sperme, selon la région dans laquelle ils vivent.

La gestation orque dure entre 17 et 18 mois. Il n’est pas possible de faire une généralité sur une saison des naissances déterminée, tout simplement parce qu’il y a des orques dans tous les océans du globe, chauds ou froids, dans l’hémisphère nord, comme dans l’hémisphère sud.

Les moments propices à la natalité apparaissent dans certains groupes localisés. On note par exemple une recrudescence des naissances dans le nord-est de l’océan Pacifique, où de nombreux bébés orques naissent entre octobre et mars.

Brèche jeune orque

La mise bas de l’orque

La mère orque ne donne naissance qu’à un seul bébé orque à la fois. Lors de la mise bas, le petit sort la queue la première. L’opération durant plusieurs minutes, il est indispensable que la tête reste à l’intérieur du ventre de la mère jusqu’au dernier moment pour ne pas risquer de se noyer.

Dès que le bébé orque est complètement sorti, la première tâche de la mère est de le pousser jusqu’à la surface pour qu’il y prenne sa première bouffée d’air.

Les caractéristiques du bébé orque à la naissance

Le bébé orque mesure en moyenne 2,6 mètres à la naissance et pèse entre 120 et 160 kilos.

Dans les premiers jours qui suivent la naissance, le bébé orque porte encore les traces des plis liés à la position fœtale, alors qu’il est ployé dans le ventre de sa mère. La nageoire dorsale, les nageoires pectorales et la nageoire caudale sont souples et flexibles, puis se raidissent progressivement.

Les zones blanches de certains jeunes épaulards peuvent être blanc crème à jaune pâle ou même orange, plutôt que blanches. Les explications de ce phénomène sont triples :

  1. l’absence de graisse, d’où l’apparition du circuit veineux à fleur de peau ;
  2. la jaunisse physiologique du nouveau-né, sans gravité et qui disparaît naturellement ;
  3. la présence d’algues qui se fixent sur la peau.

Les zones deviennent réellement blanches au cours de la première année de vie du bébé orque.

J31 et son bébé orque J56 en 2019

J31 et son bébé orque J56 en 2019 © Michael Weiss, CWR

Les raisons de cette coloration sont développées dans l’article Pourquoi le bébé orque est-il souvent orange et noir ?

Allaitement bébé orque

L’allaitement du bébé orque

Le bébé orque tète sa mère jusqu’à 1 ou 2 ans. Le lait est particulièrement riche en matières grasses, avec un taux allant de 40 % à 60 %. La graisse est une source d’énergie efficace pour alimenter le métabolisme élevé du bébé orque et pour se constituer très vite une couche épaisse et isolante de graisse.

La teneur en graisse du lait d’épaulard diminue progressivement au fur et à mesure que le jeune épaulard se développe.

L103 et son bébé orque L123

L103 et son bébé orque L123 © Dave Ellifrit, CWR

La fréquence et la position de l’allaitement

Durant les premiers jours, le bébé orque tète pendant environ 5 à 10 secondes, plusieurs fois par heure, 24 heures sur 24. Pendant le premier mois de sa vie, il ne dort presque pas, ce qui est épuisant pour sa mère. (voir La sieste de l’orque en vidéo)

Les deux mamelons sont dissimulés dans les fentes mammaires abdominales. Il faut parfois quelques heures et quelques tentatives pour que le bébé orque comprenne comment trouver le mamelon et le saisir avec sa bouche.

L’orque allaite généralement tout près de la surface. La mère glisse en position horizontale, la queue arquée, et le bébé nage sur le côté, la bouche sur la glande mammaire droite ou gauche.

La fréquence des tétées atteint son maximum le premier ou les deux premiers jours suivant la naissance, avec une durée moyenne totale d’environ 45 minutes. Au fur et à mesure que le bébé orque devient plus habile, il obtient plus de lait à chaque tétée. La durée de l’allaitement diminue considérablement pour atteindre 10 minutes par jour ou moins après trois semaines, et 5 minutes ou moins à deux mois.

Brèche orque juvenile

L’apprentissage des mères à l’allaitement

Les orques étant des animaux sociaux, les scientifiques pensent que les mères mêlent l’inné à l’acquis pour leur premier petit. L’inné est leur instinct naturel et l’acquis concerne l’observation qu’elles ont pu faire avec leurs ainées qui ont allaité leurs cousins et cousines.

C’est ainsi qu’elles facilitent l’accès à leur mamelon en exposant bien leur ventre face à leur petit. Celui-ci peut comprendre immédiatement et être suffisamment maître de ses gestes pour téter dans l’heure qui suit sa naissance. Un animal un peu moins débrouillard peut passer quelques heures avant de comprendre le principe de l’allaitement.

Bébé orque dans le sillage de sa mère

Le développement du bébé orque

Lors de la première année, le bébé orque grandit de 60 à 70 centimètres, puis d’une moyenne de 50 centimètres l’année suivante.

Les pods d’orques nagent sans cesse, même lorsqu’ils restent dans la même zone comme c’est le cas pour les orques résidentes. Pour économiser de l’énergie, le bébé orque nage dans le sillage de sa mère.

Au bout d’1 an, alors qu’il peut mesurer 3,20 mètres ou un peu plus et peser une demi-tonne, le bébé orque continue de téter, tout en goûtant des morceaux de proies attrapées par le pod. Les orques chassent en meute et se partagent ensuite le butin.

Vers l’âge de 2 ans (parfois 3), l’allaitement se termine définitivement. La transition peut être très progressive entre l’âge d’1 et 3 ans, en alternant les tétées et la nourriture du groupe : poissons, mammifères marins, etc.

Brèche bébé orque

Le sevrage du bébé orque

Même si le bébé orque – qu’il soit un mâle ou une femelle – va demeurer toute sa vie auprès de sa mère, il passe toutefois par une étape de sevrage durant laquelle il cesse d’être allaité. Il reste très attaché à sa mère, mais prend cependant son indépendance.

 À partir de l’âge de 2 ans, l’orque juvénile cesse de téter et participe à la chasse de la famille. Elle devient plus responsable et peut même aider à l’éducation de ses petits cousins plus jeunes.

Les mâles s’éloigneront régulièrement du pod, afin d’aller rencontrer les femelles avec qui ils peuvent se reproduire sans craindre la consanguinité. Ils rejoignent ensuite leur famille.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top