skip to Main Content
L’apprentissage à La Chasse Du Bébé Requin Blanc

L’apprentissage à la chasse du bébé requin blanc

Une nouvelle étude publiée le 3 mai 2021 dans la revue Environmental Biology of Fishes, sous le titre Seasonal occurrence and sexual segregation of great white sharks Carcharodon carcharias in Mossel Bay, South Africa a observé l’apprentissage à la chasse du bébé requin blanc (Carcharodon carcharias), au large de la côte de Mossel Bay en Afrique du Sud. Basée sur plus de 3 000 observations de requins, elle prouve que les jeunes requins blancs utilisent des « terrains d’entraînement » pour apprendre à chasser.

Requin blanc hors d'eau

Les pouponnières de requins blancs

L’idée de pouponnière chez les requins blancs n’est pas nouvelle, puisque les recherches paléontologiques ont prouvé que l’ancêtre du requin blanc y était élevé. On sait très peu de choses du bébé requin blanc, mais il semblerait qu’il existe toujours des baies ou des mangroves où les petits débutent leur vie.

D’ailleurs, le requin blanc n’est pas le seul à protéger sa descendance, d’autres espèces appliquent aussi ce principe de précaution, notamment le requin marteau. Depuis des millions d’années, il semblerait que des requins marteaux bébés grandissent dans une pouponnière naturelle protégée par la mangrove et les récifs, dans l’archipel équatorien des Galapagos.

Retrouvez tous les détails dans l’article Le bébé requin blanc préhistorique élevé en pouponnière. Vous y trouverez aussi une carte des océans du monde répertoriant quelques-unes des pouponnières de requins blancs qui existent aujourd’hui.

Requin blanc Mossel Bay

Pourquoi le bébé requin blanc fait-il son apprentissage à Mossel Bay

Le bébé requin blanc utilise certaines zones de la mer comme terrains d’entraînement où il peut affiner ses compétences de chasseurs et se préparer à l’âge adulte, sans être confronté à la concurrence de requins plus grands qui pourraient l’attaquer et le tuer.

Arrivée requin blanc

Une abondance de proies

Les chercheurs ont étudié la population de grands requins blancs à Mossel Bay pour voir comment ils utilisaient les différents habitats au cours des différentes étapes de leur vie. La baie offre un environnement abrité idéal aux bébés requins blancs. Les proies sont abondantes : poissons, raies, phoques et des petites baleines.

Les requins blancs, une fois adultes, sont les plus grands poissons prédateurs connus au monde. Ils peuvent peser plus d’une tonne et avalent leurs proies en les déchirant en morceaux, à l’aide de quelque 300 dents. Lorsqu’ils sont encore jeunes, comme c’est le cas à Mossel Bay, ils doivent se faire les dents – c’est le cas de le dire – sur de plus petites proies.

Brèche requin blanc Mossel Bay

Des conditions météo et une visibilité favorables pour le bébé requin blanc

Les chercheurs ont observé que les bébés requins blancs étaient plus nombreux lorsque la visibilité de l’eau était supérieure à trois mètres, ainsi que lorsque la couverture nuageuse est faible, ce qui rend les proies plus faciles à repérer et permettait aux requins d’optimiser leur tenue de camouflage.

En effet, il s’agit là de conditions de chasse idéales. Les requins ont une excellente vision, comme vous pouvez le découvrir dans l’article Dans les yeux des requins blancs. C’est pourquoi ils apprécient lorsque l’eau est claire et que la visibilité est bonne. Même s’ils ont d’autres moyens de se repérer, la vision constitue un atout pour un bébé requin blanc débutant dans l’art de la chasse.

 Pour ce qui concerne la météo, ils ont tout intérêt à ce qu’elle soit ensoleillée, car leur robe se prête à merveille au camouflage dans ces conditions :

– une proie qui évolue en dessous d’eux dans l’eau, lorsqu’elle porte le regard vers le haut, confond le blanc de leur ventre avec la luminosité qui se réverbère sur la surface de l’eau ;

– une proie qui nage au-dessus d’eux ne distingue pas leur dos gris qui se fond dans l’obscurité des profondeurs.

Mossel Bay offre donc les meilleurs atouts au bébé requin blanc pour s’entraîner à la chasse.

Tête bébé requin blanc

Qui sont les requins répertoriés à Mossel Bay ?

Les bébés et les subadultes

L’équipe de chercheurs a constaté que plus de quatre grands requins blancs sur cinq (81 %) repérés à Mossel Bay étaient des juvéniles, mesurant entre 1,75 m et 3 m de long. Ils n’ont pas vu d’adultes qui peuvent atteindre 6,4 mètres de long, mais ont repéré ce qu’ils appellent des subadultes, mesurant entre 3,1 et 3,6 mètres. Les subadultes ne sont plus des bébés requins blancs, mais pas encore des adultes.

Les scientifiques pensent que les requins blancs juvéniles utilisent Mossel Bay pour apprendre à chasser, tout en évitant de se mesurer à des requins plus grands. Les plus jeunes peuvent être perçus comme des concurrents directs, voire, quand ils sont vraiment petits, comme des proies.

Le docteur Ray, chercheur à l’école des sciences animales, rurales et environnementales de l’université Nottingham Trent, explique : « Nous savons que ces requins ont une capacité d’apprentissage social. Le plus grand nombre de juvéniles observés tout au long de notre étude suggère que les jeunes requins blancs ont adopté cette baie comme une nurserie et un terrain d’entraînement potentiel où ils peuvent apprendre à chasser dans une sécurité relative.

Il semble que les conditions d’abri et l’abondance de nourriture soient idéales et servent à augmenter leur croissance et leur développement. Elles les aident à éviter la prédation, la compétition et le harcèlement des requins plus grands. Il semblerait qu’ils utilisent ces eaux pour se préparer à l’âge adulte ».

Apprentissage grand requin blanc

Une très large majorité de femelles requin blanc à Mossel Bay

Selon les chercheurs, seulement 6,9 % des grands requins blancs observés ont été identifiés par l’équipe comme étant des mâles. Cela signifie que près de 93 % des requins blancs de Mossel Bay sont des femelles !

Les scientifiques suggèrent que les femelles privilégient les baies protégées, lorsqu’elles veulent éviter le harcèlement des mâles lors de l’accouplement. Chez le requin blanc, le dimorphisme sexuel est évident, avec une femelle plus grande que le mâle. Toutefois, durant l’accouplement, ce dernier laisse souvent des traces de morsures, parfois profondes, sur l’arrière ou les côtés de la tête de la femelle.

Requin blanc au milieu des poissons

Quels enseignements tirer de cette étude

Les scientifiques ont déclaré que leurs travaux pourraient contribuer à empêcher l’extinction de l’espèce. L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) les a classés comme vulnérables. Même s’il demeure ardu d’estimer précisément le nombre d’individus au sein des populations de grands requins blancs, de nombreux experts estiment qu’il est en baisse.

« Nos résultats pourraient aider à protéger les habitats spécifiques que ces requins utilisent à différentes étapes de leur vie », a expliqué le docteur Nicholas Ray. « Cela pourrait également déboucher sur une nouvelle législation visant à soutenir une espèce vulnérable menacée d’extinction. »

Requin blanc à Mossel Bay

 

L’étude source publiée le 3 mai 2021 : « Seasonal occurrence and sexual segregation of great white sharks Carcharodon carcharias in Mossel Bay, South Africa », par Hannah R. Milankovic, Nicholas D. Ray, Louise K. Gentle, Christo Kruger, Esther Jacobs & Craig J. Ferreira.

Mossel Bay requin blanc

Cet article comporte 2 commentaires
  1. Très intéressant ! J’ai vu à la télé un reportage sur les jeunes requins 🦈 qui apprenaient à se nourrir dans la mangrove

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top