skip to Main Content
Deep Blue, Le Plus Grand Requin Blanc Du Monde ?

Deep Blue, le plus grand requin blanc du monde ?

Deep Blue, réputée pour être le plus grand requin blanc du monde, réapparaît régulièrement pour le plus grand bonheur des plongeurs. En 2019, elle fut filmée en train de dévorer une carcasse de cachalot, mais les premières images du mastodonte remontent à 2013, filmées par des plongeurs en cage.

Retour sur l’histoire de Deep Blue, le plus grand requin blanc répertorié à ce jour dans le monde.

Requin blanc Deep Blue

Deep Blue, le plus gros requin blanc du monde jamais filmé

La femelle Deep Blue est considérée comme le plus gros requin blanc du monde. Il faut bien sûr tenir compte du fait que tous les requins blancs ne sont pas répertoriés ! Il est donc plus humble de préciser : Deep Blue, le plus grand requin blanc du monde filmé à ce jour !

L’âge de Deep Blue est estimé à 50 ans. Elle mesure entre 6,5 et 7 mètres de long (et 2,5 mètres de haut), alors que les requins blancs femelles ne dépassent pas 6,4 mètres en général. La durée de vie moyenne d’un grand requin blanc est d’environ 70 ans. Les requins continuant à grandir tout au long de leur vie, cela signifie que Deep Blue poursuit sa croissance. Son poids est estimé entre 2 et 2,5 tonnes.

Notez que contrairement à la majorité des espèces, chez le requin blanc, la femelle est plus grande que le mâle.

Deep Blue shark

« Deep blue sea » signifie « les profondeurs de la mer bleue »

Le nom de Deep Blue fait allusion à « deep blue sea », les profondeurs d’où émerge le squale. Les requins blancs passent une bonne partie de l’année en pleine mer, loin des côtes, où le bleu de l’océan paraît sans fond.

Outre sa taille, Deep Blue est reconnaissable pour les motifs distinctifs en forme de créneaux qui marquent la frontière entre son dos gris et son ventre blanc. Parmi ses nombreuses cicatrices, une entaille imposante apparaît le long de la partie droite de son flanc.

Le plus gros requin blanc

La première rencontre filmée avec Deep Blue Shark en 2013

Deep Blue a été repérée pour la première fois en 2013, au large de la côte ouest de la Basse Californie, près de l’île de Guadalupe.

Mauricio Hoyos Padilla, un biologiste marin et spécialiste des requins, menait des recherches avec son équipe lorsqu’il a trouvé Deep Blue en train de nager autour du bateau.

« C’est la plus grande femelle que j’ai jamais vue de ma vie », a déclaré Padilla.

Le vidéographe et passionné de plongée Michael Maier a filmé cette rencontre historique à distance.

« Tout était très bien préparé, et toute l’équipe se sentait en sécurité », a expliqué Maier. « Le deuxième jour, j’étais dans l’eau et nous avons dû attendre. Mais tout d’un coup, elle est arrivée. Deep Blue était très calme et faisait des cercles autour de nous. C’est là que nous avons réalisé à quel point elle était grande. »

Deep Blue a nagé un moment autour de la cage du bateau, puis elle a disparu dans les profondeurs.

Deep Blue vidéo en 2013

2019 : Ocean Ramsey nage avec Deep Blue

En 2019, Ocean Ramsey, biologiste marin, plongeuse en apnée et défenseur des requins, est la première personne à nager aux côtés de Deep Blue.

Deep Blue shark

Ramsey était en observation au large des côtes d’Oahu, à Hawaii, lorsqu’elle et son équipe ont vu surgir le requin blanc géant. Ocean a immédiatement reconnu les motifs distinctifs en forme de créneaux.

Très calme, Deep Blue a profité de la rencontre pour aller se frotter le dos contre la coque du bateau. La vidéo ci-dessous témoigne de l’incroyable rencontre entre Ocean Ramsey et Deep Blue. Elle montre une fois de plus que le requin blanc est loin d’être un animal agressif incontrôlable.

Deep Blue sea

On la voit aussi accompagnée par des dauphins dont elle ne pourrait faire qu’une bouchée si elle le souhaitait. « Les dauphins ont commencé à remonter, et elle a commencé à monter. On aurait dit qu’ils l’escortaient. Ils dansaient autour d’elle. C’était absolument incroyable », a révélé Ocean Ramsey.

Magnifique ballet entre Deep Blue et Ocean Ramsey

Nous vous invitons à découvrir ici l’histoire d’Ocean Ramsey, surnommée « la femme qui murmure à l’oreille des requins.

Deep Blue : charognarde opportuniste

L’immense femelle requin blanc a été filmée en train de se régaler d’une carcasse de cachalot, en compagnie de deux autres grandes femelles blanches. Kimberly Jeffries une photographe animalière basée à Hawaï, avait repéré le cachalot mort, de la taille d’un bus, qui se balançait dans les eaux calmes du petit matin. Kimberly est une habituée des eaux d’Hawaï qui constituent un lieu très réputé pour l’observation du grand requin blanc.

Elle décide de plonger à proximité de la carcasse du cachalot, à quelques kilomètres au sud-ouest de Waikiki, espérant apercevoir des prédateurs attirés par le festin flottant que représente le cétacé. Quelques instants seulement après avoir sauté dans l’eau, une masse surgissant des profondeurs attire son attention. Il s’agit d’un requin blanc aux dimensions hors du commun.

Deep Blue cachalot

L’animal gargantuesque est rejoint par deux autres grands requins blancs femelles et la curée peut commencer. Elle durera trois jours durant lesquels Kimberly filme et prend des photos. Dès la fin de la première prise d’images, elle les fait analyser par un scientifique qui participe à l’identification des requins qui passent par l’île de Guadalupe. Ce spot au large des côtes de la Basse Californie est un haut lieu de l’observation des grands requins blancs. Le chercheur est formel, le squale observé par Kimberly est incontestablement Deep Blue.

Le plus grand requin blanc Deep Blue et la carcasse de cachalot

Pendant trois jours, Kimberly et ses collègues ont documenté le spectacle extraordinaire – tout en conservant une distance respectueuse – de Deep Blue, accompagnée de deux requins blancs femelles qui venaient se nourrir sur la carcasse du cachalot.

« C’était une de ces rares semaines où il n’y a pas de vent, ni de houle », explique Kimberly. « Et cela s’est traduit par des vues sous-marines étonnantes, incluant photos et vidéos, de Deep Blue et des autres grands blancs en train de se nourrir, offrant un rare aperçu de la vie de ces prédateurs supérieurs. »

L’observation est également inhabituelle, les requins blancs femelles sont habituellement solitaires. Elles restent à de grandes profondeurs lorsqu’elles sont enceintes et s’approchent des côtes pour mettre bas.

« Y a-t-il plus de femelles qui traînent dans les îles hawaïennes que nous le pensons ? » se demande Christopher Lowe, directeur du laboratoire des requins de l’université d’État de Californie à Long Beach. « Peut-être que nous ne savons pas qu’elles sont là et que cela nous a donné une rare opportunité de les voir. »

« Cette région est un lieu de rassemblement pour les requins, l’une des nombreuses zones que l’on pense être des lieux de reproduction des grands blancs du Pacifique », explique Nicole Nasby Lucas, une biologiste de l’Institut des sciences de la conservation marine qui étudie les requins blancs de Guadalupe.

Deep Blue

Les migrations peu connues du requin blanc

Les grands requins blancs mâles passent environ six mois chaque année près de la côte, à partir de la fin juillet ou du début août. Pendant cette période, ils se régalent d’otaries et de phoques et s’accouplent probablement, bien que les scientifiques n’aient jamais pris de grands requins blancs sur le fait.

Puis, vers le début du mois de février, les mâles partent en mer pour passer l’autre moitié de l’année en plein océan, entre Hawaï et la Basse-Californie.

Les requins blancs femelles, comme Deep Blue, ont un calendrier un peu différent. Une fois adultes, c’est-à-dire vers 15 ans, les requins ne retournent près des côtes que tous les deux ans, au rythme de leurs longues grossesses. Les requins blancs portent leurs petits pendant environ 18 mois.

Pendant la majeure partie de cette période, les requins femelles errent dans le Pacifique Nord, se nourrissant partout où elles le peuvent. Les carcasses de baleines sont une source de nourriture importante pour les grands requins blancs. « C’est une sorte de banquet opportuniste », dit Christopher Lowe.

Le plus grand requin blanc

Deep Blue enceinte ou grassouillette ?

Vous remarquerez sur les photos et vidéos que Deep Blue apparaît grande, mais aussi grosse ! Pourtant, il est impossible de dire si elle est enceinte sans faire de tests sanguins pour déterminer les niveaux d’hormones.

« Lorsqu’une vidéo la montrant près de l’île de Guadalupe a été diffusée, sa taille imposante a conduit beaucoup de gens à penser qu’elle était enceinte. Mais les requins blancs femelles ne retournent pas à Guadalupe lorsqu’elles sont enceintes », note Nicole Nasby Lucas. Tout porte à croire que les femelles requin blanc se rendent à l’île de Guadalupe pour s’accoupler.

Christopher Lowe pense que Deep Blue doit davantage son gros ventre à sa capacité de dévorer des quantités énormes, comme elle l’a prouvé avec la carcasse de cachalot.

Hawai - Île de Guadalupe

L’observation du requin blanc en augmentation au large d’Hawaï.

« Bien que les observations de requins blancs au large d’Hawaï soient relativement rares aujourd’hui, les populations dans le Pacifique Nord semblent augmenter ces dernières années grâce à plusieurs mesures de protection telles que l’interdiction de la pêche au filet dans les eaux californiennes depuis 1994 », note Heidi Dewar, biologiste marine au Centre scientifique des pêches du sud-ouest de l’Administration nationale des océans et de l’atmosphère des États-Unis.

Longue vie à Deep Blue Shark et puisse-t-elle nous dévoiler encore de nombreuses et magnifiques images de sa mystérieuse vie dans le deep blue sea !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top