skip to Main Content
Migration baleine à bosse Irlande

Migration baleine à bosse d’Irlande au Cap Vert

La population des baleines à bosse fait l’objet d’études de la part des chercheurs de l’IWDG (Irish Whale and Dolphin Group) depuis des décennies. L’un des objectifs de l’organisme est d’en apprendre davantage sur la migration baleine à bosse d’Irlande qui vient dans les eaux de la côte ouest du pays pour se nourrir, avant de se diriger vers le sud pour la saison de reproduction. Grâce à la photo identification, IWDG a pu prouver que certaines des jubartes voyageaient jusqu’au Cap Vert.

Duo migration baleine à bosse Irlande

L’observation de la baleine à bosse au large de la côte sud de l’Irlande

La séquence filmée par un drone ci-dessous montre quatre baleines à bosse interagissant avec un groupe de dauphins communs à bec court. Les images ont été capturées au large de la côte de West Cork, par des chercheurs de l’IWDG.

La migration baleine à bosse au large de la côte de West Cork

Le projet Whale Track Ireland

Ces images font partie du projet passionnant appelé Whale Track Ireland, lancé par l’IWDG. Il vise à déterminer comment les grandes baleines à fanons, comme les baleines à bosse et les rorquals communs, utilisent les eaux irlandaises, dans quel état elles arrivent ici et surtout, où elles vont lorsqu’elles repartent.

Les images prises par les drones, comme celles présentées ci-dessus, sont utilisées par les chercheurs du projet pour recueillir des données biométriques qui les aideront à évaluer l’âge et l’état des baleines.

Combinées à des échantillons de biopsie, des données d’observation, des enregistrements d’identification photographique et éventuellement le marquage par satellite d’un petit nombre d’individus, cette vidéo contribue aux efforts de conservation de ces magnifiques mammifères marins.

L’explication du projet par le docteur Simon Berrow, membre fondateur et directeur général de l’IWDG

Comme l’explique le docteur Simon Berrow, l’Irlande constitue l’un des endroits privilégiés en Europe pour observer les baleines à bosse à l’état sauvage, en mer, mais aussi depuis le rivage lorsque les conditions météorologiques sont bonnes.

Carte migration baleine à bosse Irlande

La migration baleine à bosse entre Irlande et Cap Vert

Après 16 années de recherche, l’Irish Whale and Dolphin Group a enfin établi une correspondance entre le Comté de Kerry et un site de reproduction connu dans les îles du Cap Vert, au large de l’Afrique de l’Ouest. Après un premier voyage en 2003, il a en effet fallu attendre 2019 pour retrouver une baleine déjà identifiée en 2015.

Baleine à bosse 2015 îles Blasket
Baleine à bosse au large de West Kerry, 7 août 2015 — © Nick Massett
Baleine à bosse 2019 Cap Vert
Baleine à bosse au large de Santa Monica, Cap Vert, 23 avril 2019 — © Simon Berrow

Le nombre de baleines à bosse a augmenté dans les eaux côtières irlandaises depuis que l’IWDG a commencé à les documenter par photo-identification en 1999. Au fur et à mesure que le nombre de baleines enregistrées augmentait, la question de leur provenance se posait également.

La migration baleine à bosse Irlande — Cap Vert

La concordance entre les deux photos de la caudale de la baleine à bosse

Le docteur Simon Barrow explique : « Le Cap Vert, au large de l’Afrique de l’Ouest et faisant face au Sénégal, semblait être la zone de reproduction la plus probable. Nous nous y sommes donc rendus en 2003 pour essayer de trouver des baleines à bosse irlandaises. Sans succès.

Nous y sommes retournés en 2006, puis en 2011, 2012 et 2014. Mais pas de chance. Malgré la capture d’images de plus de 100 baleines à bosse différentes, aucune de ces jubartes n’avait été vue en Irlande.

Lors d’une excursion à Santa Monica, au large de la pointe sud-ouest de Boa Vista pendant une expédition de deux semaines à Sal Rei en avril 2019, nous avons enfin eu de la chance. Deux baleines ont fait surface près du bateau de recherche vers la fin de la journée ».

L’une des deux baleines photographiées par Simon Berrow correspondait au même individu photographié au large de Kerry en 2015 par Nick Massett. Ce dernier a déclaré : « Quel résultat fantastique pour l’IWDG ! Il est né de la conviction de Simon que les îles du Cap Vert étaient le lieu de reproduction des baleines à bosse que nous avons photographiées ici au large de l’Irlande. C’est grâce à la persévérance des équipes de recherches qui y sont retournées au fil des ans que la théorie a enfin pu être prouvée. Je suis ravi pour Simon Berrow qu’il ait enfin obtenu la preuve définitive de ce lien, et heureux d’avoir joué mon rôle en documentant l’animal ici, au large du comté de Kerry ».

Migration baleine filet à bulles

Le responsable des observations de l’IWDG, Pádraig Whooley, qui gère le catalogue irlandais des baleines à bosse, a déclaré : « Après plus de 1 000 observations validées de baleines à bosse irlandaises et des centaines de rencontres sur plusieurs décennies, ce qui a permis de partager des milliers d’images avec des collègues de tout l’Atlantique Nord, nous avons enfin trouvé une pièce manquante très importante du puzzle. Cela demeure cependant un puzzle immense, dont il reste encore beaucoup de pièces manquantes. Avec cette importante découverte, nous savons maintenant que nous sommes sur la bonne voie pour résoudre l’un des plus grands mystères de l’histoire naturelle irlandaise ».

Le docteur Simon Berrow ajoute : « C’est un soulagement que nous ayons enfin trouvé au moins un site de reproduction pour les baleines à bosse irlandaises, mais cela soulève aussi des questions sur la façon dont l’Irlande va utiliser cette importante découverte pour améliorer le statut de conservation de cette population de baleines à bosse en danger. Les responsables de la conservation marine en Irlande devront établir des relations avec le gouvernement du Cap-Vert et l’aider dans ses efforts pour protéger ce site de reproduction d’une grande importance. »

L’IWDG prévoit d’autres expéditions au Cap Vert pour explorer les eaux autour de l’île et former les biologistes locaux aux techniques d’enquête et d’enregistrement des espèces.

Brèche baleine à bosse Irlande

La technique du filet de bulles de la baleine à bosse d’Irlande

Contrairement à la baleine à bosse des fjords norvégiens qui s’invite à la table des orques, la baleine à bosse d’Irlande utilise la technique du filet à bulles.

Pour en connaître davantage sur les deux méthodes de chasse, reportez-vous aux articles Nager avec les orques de Norvège… et les baleines à bosse et Nourriture baleine à bosse : la technique du filet à bulles.

Migration baleine à bosse Irlande

Les vidéos qui suivent ont été filmées à l’ouest de l’Irlande, au large des îles Blasket, en français les îles Blasques. À cet endroit, elles se nourrissent de sprat, un poisson au dos bleuté et au ventre argenté, mesurant entre 10 et 15 centimètres et se déplaçant en banc.

Après avoir encerclé les poissons et les avoir obligés à se concentrer grâce au rempart formé par le filet de bulles, c’est la curée !

Baleines à bosse des îles Blasket

La vidéo qui suit, toujours filmée au large de la côte ouest d’Irlande, montre des images encore plus spectaculaires de la chasse de la baleine à bosse.

Les baleines à bosse d’Irlande

Migration baleine Irlande

Newsletter Animaux Marins

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remonter