skip to Main Content
La Migration Du Bébé Requin Blanc Vers La Baie De Monterey

La migration du bébé requin blanc vers la baie de Monterey

Le suivi des migrations marines dans l’océan Pacifique a mis en évidence le déplacement vers le nord de l’habitat où grandit le bébé requin blanc. D’après les scientifiques, cette migration est due au réchauffement climatique qui augmente la température de l’eau.

Bébé requin blanc

Le bébé requin blanc s’est déplacé de 600 kilomètres en 6 ans

Le bébé requin blanc grandit avec les congénères de son âge dans des zones abritées, avant d’être suffisamment grand et puissant pour dominer les autres prédateurs et voguer vers des zones plus au large. On parle de nurseries ou de pouponnières.

Jusqu’en 2013, dans la partie de l’océan Pacifique qui borde le Mexique et les États-Unis, le bébé requin blanc ne s’aventurait pas plus au nord qu’une région proche de Santa Barbara.

Entre 2014 et 2020, l’habitat des bébés requins blancs et juvéniles s’est déplacé de 600 kilomètres en direction du nord. En 2014, les eaux des côtes californiennes étaient trop froides, elles sont désormais à une température qui leur convient.

Les premières victimes de cette migration sont les loutres de mer : le nombre d’animaux présents dans la baie de Monterey a chuté de 86 %, entre 2014 et 2020.

Bébé requin blanc Californie

L’aire de chasse du bébé requin blanc restreinte

L’aire de répartition globale du bébé requin blanc dans la région s’est ainsi considérablement réduite, ce qui oblige les prédateurs et les proies à partager un espace plus restreint. Le requin blanc étant un prédateur majeur, son déplacement bouleverse les écosystèmes, avec pour conséquence directe la baisse des populations de poissons, dont le saumon.

Brèche bébé requin blanc

Un phénomène de migration mondial

Le réchauffement climatique pousse les animaux marins en direction du nord et brouille les équilibres des écosystèmes océaniques, avec des conséquences imprévisibles et dommageables dans un avenir proche.

« Les requins blancs ne sont pas une espèce comme les autres. Il s’agit un prédateur de pointe et tous les yeux sont tournés vers eux dans l’océan », a déclaré Kyle Van Houtan, du Monterey Bay Aquarium en Californie et auteur de l’étude.

« Le déplacement des aires de répartition des espèces est un phénomène mondial », a-t-il ajouté. « Ce que nous avons détecté ici n’est qu’un signe avant-coureur de modèles beaucoup plus larges. Les requins ne sont pas le problème, c’est le changement climatique qui est le problème. Les requins nous disent que l’océan est en train de changer et qu’il est temps pour nous de faire quelque chose pour y remédier. »

Le professeur Malin Pinsky, de l’université Rutgers aux États-Unis, a déclaré : « Il s’agit d’un exemple particulièrement frappant du mouvement de masse de la vie marine qui se produit actuellement au large de nos côtes et qui concerne tout, de la vie dans les mangroves au cabillaud. Le changement climatique brouille nos écosystèmes océaniques et produit parfois des surprises avec ‘beaucoup de mordant’ ! ». (Dans le texte original : « Climate change is scrambling our ocean ecosystems and sometimes it produces surprises with a whole lot of teeth. »)

Migration bébé requin blanc

Le bébé requin blanc et le juvénile passés à la loupe pour l’étude

L’étude publiée dans la revue Scientific Reports s’intéresse au bébé requin blanc et au juvénile, et non au requin blanc adulte. On parle des individus mesurant jusqu’à 2,5 mètres de long, sachant que le requin blanc mesure 1 et 1,5 mètres à la naissance.

« Après leur naissance, les grands requins blancs restent dans les eaux chaudes près du rivage pour se nourrir de poissons, de raies et de calmars », a déclaré Sal Jorgensen, chercheur marin à l’Université de Santa Cruz et co-auteur de l’étude.

Le bébé requin blanc mange du poisson avant de passer aux phoques et aux otaries à l’âge adulte. On pense que les jeunes requins blancs commencent par s’attaquer aux loutres de mer lorsqu’ils apprennent à chasser les mammifères.

« Les loutres de mer sont une espèce menacée. Elles sont très importantes pour la côte californienne en tant que piliers des écosystèmes, tant dans les forêts de varech que dans les prairies sous-marines », a déclaré Kyle Van Houtan.

Après deux ou trois ans, les requins atteignent une longueur de plus de 3 mètres et nagent vers des eaux plus profondes et plus froides. Leurs dents s’élargissent et deviennent plus dentelées. Ils atteignent une taille de 5 à 6 mètres de long et mangent des otaries et d’autres mammifères marins, souvent dans les eaux froides d’endroits tels que les îles Farallon au large de San Francisco (à un centaine de kilomètres au nord de Santa Cruz).

Bébé requin blanc Mexique

Du Mexique à la baie de Monterey

Alors qu’elles étaient traditionnellement concentrées dans les eaux chaudes du nord du Mexique et du sud de la Californie, les pouponnières de bébés requins blancs se sont déplacées vers le nord, dans la baie de Monterey, y compris dans la zone au large du comté de Santa Cruz.

Alors qu’il n’y avait auparavant aucun requin blanc juvénile dans l’océan entre Aptos et Capitola, on en voit maintenant des dizaines chaque année, selon les recherches des scientifiques de l’aquarium de Monterey Bay et de l’université de Duke. Les requins y nagent en groupes entre avril et octobre, parfois à quelques mètres du rivage.

« La baie de Monterey est célèbre pour ses eaux froides, son varech, ses loutres, ses anchois et ses baleines. La nouveauté, ce sont les requins blancs juvéniles. Depuis environ cinq ans, cela a totalement changé », a déclaré Kyle van Houtan.

Carte bébé requin blanc

L’étude sur le mode de vie requin blanc

Cette nouvelle étude analyse la localisation des grands requins blancs et la température de l’océan à l’aide de millions de mesures, allant des étiquettes apposées sur les requins, aux observations rapportées par des observateurs amateurs de la faune.

« En Californie du Sud, l’année dernière, des scientifiques ont marqué 53 requins blancs juvéniles avec des émetteurs », a déclaré Chris Lowe, un biologiste marin de l’État de Californie à Long Beach.

« Nous sommes en mesure de documenter une augmentation spectaculaire des bébés requins blancs et juvéniles dans la baie de Monterey qui a commencé avec une vague de chaleur marine en 2014 », a déclaré Kyle Van Houtan. Les requins blancs concernés par l’étude sont ceux qui mesurent moins de 2,5 mètres de long. Contrairement aux adultes, les juvéniles sont trop petits pour maintenir leur température corporelle dans les eaux normalement froides de la baie de Monterey.

La vague de chaleur marine dans le Pacifique Nord a duré de 2014 à 2016. Elle a causé des dommages à de nombreux animaux marins, avec notamment la mort d’un million d’oiseaux de mer. « Malgré la fin de cette vague de chaleur, il fait encore chaud, et les requins blancs ne sont pas partis, ils sont toujours là », ajoute Kyle Van Houtan.

Les scientifiques ont montré que la limite de froid pour les jeunes requins s’est déplacée vers le nord de 600 kilomètres entre 2014 et 2020, une distance incroyable en quelques années seulement.

Bébé requin blanc seul

La température idéale pour le bébé requin blanc

Il convient de noter que si la température de l’eau à Aptos, en Californie, était autrefois en moyenne de 13 °C, elle a depuis augmenté, allant jusqu’à 21 °C, en août 2020.

Les scientifiques ont constaté que la zone de l’océan au large de la Californie où les températures sont adaptées au bébé requin blancentre 15 °C et 22 °C – a diminué d’environ 5 %. D’après Kyle Van Houtan, « cela ne semble pas énorme dans l’ensemble, mais les prédateurs et les proies sont maintenant regroupés dans un endroit plus petit, où les proies ont moins d’endroits pour se cacher. On observe donc un déclin très rapide des poissons, y compris du saumon ».

Les écosystèmes océaniques sont déjà endommagés par la surpêche, la pollution et le bruit. « Le saumon a besoin de toutes ces composantes pour survivre et prospérer, et l’ajout de facteurs supplémentaires dans l’équation, comme le réchauffement et les jeunes requins blancs, ne fait qu’aggraver leur situation », ajoute le chercheur.

Si vous avez dans l’idée de rencontrer un bébé requin blanc, direction la côte ouest des États-Unis et la baie de Monterey !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top