skip to Main Content
Comment Respire La Baleine à Bosse ?

Comment respire la baleine à bosse ?

Vous êtes-vous jamais demandé comment respire la baleine à bosse ? Et tout simplement comment respirent les baleines ? La respiration passe par l’évent qui est l’équivalent de la narine pour le cétacé, c’est un fait assez connu, mais je vous propose aujourd’hui de creuser un peu le sujet pour observer la respiration baleine de plus près et d’en profiter pour mettre fin à certaines idées reçues.

Jet d'eau baleine

Un évent ou deux évents ?

La baleine à bosse étant un mysticète (une baleine à fanons), la narine du cétacé est double, avec deux évents. C’est ainsi chez la baleine bleue, le petit rorqual ou encore la baleine de Minke.

Les odontocètes (les cétacés à dents) ne possèdent qu’un évent. C’est le cas pour l’orque, le cachalot ou le béluga.

Chaque baleine produit un souffle spécifique. La hauteur et la forme sont différentes d’une espèce à l’autre. Les spécialistes qui étudient les baleines sont capables de les distinguer les unes des autres de très loin, grâce à leurs spécificités.

Cela fera l’objet d’un prochain article qui approfondira le sujet. Retenez que le cachalot est le cétacé le plus facilement reconnaissable à son souffle, car il penche nettement à gauche !

À vérifier ! Certains théoriciens émettent l’idée que l’évolution des baleines à dents à sacrifié l’un des évents, au profit un système d’écholocation, afin de les aider à naviguer dans l’océan et à localiser leurs proies. On peut effectivement constater le melon proéminent des odontocètes, comme le cachalot, le béluga ou certains dauphins.

Évents baleine

Les évents sont situés sur le dessus de la tête

L’ancêtre des cétacés était un animal terrestre qui a migré vers les océans et s’est progressivement adapté à son nouvel environnement aquatique. Pour des raisons pratiques, ses membres sont devenus des nageoires et ses évents se sont déplacés sur le haut de la tête, afin de ne pas avoir à sortir entièrement la tête pour venir respirer à la surface de l’eau.

Cela lui permet également de venir de se reposer à la surface.

Respiration baleine

Comment respire la baleine : stop aux idées reçues !

Pourquoi la baleine à bosse ne peut pas respirer sous l’eau

En tant que mammifère marin, la baleine ne peut extraire l’oxygène contenu dans l’eau de mer, comme le font les poissons à l’aide de leurs branchies.

Comme tout mammifère, si de l’eau entre dans ses poumons, elle se noie.

Comment respire la baleine par son évent

La baleine ne peut pas respirer par la bouche !

Une baleine ne peut pas respirer par la bouche comme nous le faisons. Elle respire en utilisant son évent qui fait office de narine. Sa bouche est uniquement reliée à l’œsophage et au reste du tube digestif, mais pas à son système respiratoire.

Le fait que ce dernier soit totalement indépendant de sa bouche l’empêche d’avaler accidentellement de l’eau dans ses poumons, lorsqu’elle consomme de la nourriture sous l’eau.

Comment respire la baleine à bosse

Attention spoiler ! Vous noterez que dans Le Monde de Nemo, Marlin et Dory ne peuvent physiquement pas passer de la bouche à l’évent pour échapper à la baleine qui les a avalés par inadvertance ! Mais, bon, le spectacle prime et la séquence est très drôle.

 

Respiration baleine à bosse

La narine du cétacé n’expulse pas un jet d’eau, mais de l’air !

Le jet d’eau qui jaillit de l’évent du cétacé constitue l’une des plus anciennes croyances. Il s’agit en réalité de l’air expulsé de ses poumons, dans lequel se mêle l’eau qui se trouve autour de l’évent et sur le sommet de la tête de la baleine.

Avec la très forte pression, le nuage produit fait penser à un jet d’eau, mais il s’agit de vapeur d’eau. Il faut prendre en compte la différence de température entre l’intérieur des poumons de la baleine et la température de l’atmosphère plus froide. Comme lorsque nous expirons de l’air lorsqu’il fait froid et que nous créons un petit nuage de vapeur autour de nous.

Évent baleine à bosse

Comment respire la baleine : le processus

Les évents sont reliés à des sacs d’air entourés de muscles très puissants qui, lorsqu’ils sont contractés, peuvent produire le magnifique chant de la baleine à bosse. Une fois que l’air passe par les sacs d’air, il pénètre dans les poumons, permettant à la baleine de respirer.

Contrairement aux mammifères terrestres qui ont un système respiratoire automatique, la baleine doit « se souvenir » de respirer. Lorsqu’elle est sous l’eau, une sorte de réflexe musculaire lui permet de fermer son évent. Elle peut ainsi plonger profondément sous l’eau, de plusieurs minutes à plusieurs heures pour les baleines à bec qui battent des records. Il est alors impossible que l’eau pénètre dans ses poumons. En outre, ce réflexe lui permet de dormir en toute sécurité, sans risquer de se noyer.

Lorsque la baleine expire, elle expulse un nuage de vapeur d’eau bien visible, produit par les fines gouttelettes qui se mêlent à l’air.

Une fois l’air vicié expulsé, la baleine prend une profonde respiration avant de replonger dans l’océan. Après chaque respiration, l’évent est fermé hermétiquement par les puissants muscles qui l’entourent, de sorte que l’eau ne peut pas pénétrer dans les poumons de la baleine.

Comment respire la baleine

Un bien meilleur rendement que les mammifères terrestres

Alors que l’homme absorbe environ 15 % de l’oxygène, la baleine est capable d’absorber jusqu’à 90 % de l’oxygène qu’elle inhale, ce qui rend sa respiration profonde beaucoup plus productive et adaptée à la vie aquatique.

Non seulement la baleine a développé des poumons spéciaux qui l’aident à inhaler un supplément d’oxygène, mais elle le transfère dans des vaisseaux sanguins élargis.

La baleine possède de grandes quantités d’hémoglobine et de myoglobine pour stocker l’oxygène dans son sang et ses muscles. Lorsqu’elle plonge, elle réduit son rythme cardiaque et stoppe même certains organes afin d’optimiser son stock d’oxygène.

La baleine est également une nageuse extrêmement efficace, ce qui lui permet de produire un minimum d’efforts pour voyager et chasser, sans puiser trop vite dans ses précieuses réserves d’oxygène.

Narine cétacé

La respiration du baleineau

Lorsque le petit de la baleine à bosse naît, sa mère l’aide à atteindre la surface pour prendre ses premières respirations.

Respiration baleineau

Le sommeil de la baleine à bosse

La baleine a développé un moyen de rester consciente de son environnement et de garder le contrôle de sa respiration, même lorsqu’elle se trouve au repos. Elle est considérée comme un respirateur « conscient » : elle ne s’endort jamais complètement et doit fréquemment remonter à la surface pour respirer, sinon elle se noierait.

Pendant les périodes de repos, la moitié du cerveau de la baleine s’endort, tandis que l’autre moitié reste en alerte, afin de réagir rapidement, soit pour respirer, soit pour fuir rapidement en cas de présence de prédateurs ou d’un bateau qui la menacerait de collision.

Évent baleine

L’analyse des particules présentes dans le souffle

Les cétologues peuvent désormais collecter et analyser les particules présentes dans le souffle de la baleine. C’est en quelque sorte sa morve qu’un drone va collecter.

Le SnotBot®

Le SnotBot® est un drone qui vole sous le souffle d’une baleine et recueille la morve exhalée dans le nuage de vapeur qu’elle produit. « Snot » signifie « morve » en anglais.

Le résultat de ces analyses révèle un trésor d’informations biologiques : ADN, sexe, hormones, microorganismes, ainsi que de nombreux autres composés biologiques et indicateurs de la santé de l’animal.

Il s’agit d’un outil non invasif qui permet d’effectuer des analyses, sans même que la baleine ne s’en aperçoive. Grâce au SnotBot®, il n’est plus utile d’effectuer une biopsie à l’arbalète. Même si l’opération n’est pas douloureuse pour la baleine – à peine un petit picotement – elle implique de s’en approcher de près et de la déranger.

Le drone permet d’obtenir des informations très détaillées sur la santé des animaux et d’établir un arbre généalogique. Les scientifiques peuvent aussi étudier les migrations plus facilement. Le SnotBot® constitue aussi une méthode peu onéreuse qui va permettre d’accélérer les recherches concernant tous les cétacés.

Comment respire la baleine en images

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top