skip to Main Content
La Vidéo Exceptionnelle D’une Baleine à Bec De Cuvier Jaune !

La vidéo exceptionnelle d’une baleine à bec de Cuvier jaune !

Vous connaissez les baleines bleues, les grises, les blanches, les noires… mais avez-vous vu déjà vu une baleine jaune ? Comme en témoigne la vidéo ci-dessous, c’est ce qui est arrivé à un opérateur d’écotourisme, basé à San Diego, sur la côte ouest de la Californie. Dom Biagini est le propriétaire de Gone Whale Watching et il a donc l’habitude d’observer la faune sous-marine. Toutefois, sa rencontre avec des baleines jaunes est exceptionnelle en raison de la couleur, mais aussi de l’espèce, car il s’agissait de la baleine à bec de Cuvier qui a généralement très peu d’interactions avec les humains.

Baleine Cuvier jaune

Qui est donc la baleine à bec de cuvier ?

Pour en savoir plus sur la baleine à bec, ou baleine de Cuvier ou baleine à bec de Cuvier, je vous invite à lire l’article Une baleine à bec bat le record avec une plongée de 3 h 42′. Vous trouverez son descriptif, en plus de ses exploits de plongeuse en apnée. Elle détient en effet le record du monde des plongées les plus longues et les plus profondes.

La baleine à bec de Cuvier ne recherche pas la compagnie des hommes, comme peuvent le faire les orques, les baleines à bosse ou les baleines grises qui montrent souvent une grande curiosité vis-à-vis des bateaux et des plongeurs.

Si l’on tient compte du faible temps qu’elle passe à la surface et de sa méfiance naturelle, la rencontre de Dom Biagini relève vraiment d’une incroyable coïncidence.

Brèche baleine à bec jaune

La rencontre avec la baleine à bec de Cuvier jaune

Comme l’affirme Dom Biagini à la barre de son bateau de whale watching, ce fut « un week-end d’observations incroyables, couronné par une rencontre remarquable avec des baleines à bec de Cuvier jaunes, l’un des cétacés les plus insaisissables et mystérieux de la planète ! ».

La rencontre eut lieu au cours d’une expédition à environ 130 kilomètres au large de San Diego. À cette distance de la côte, la profondeur de l’océan Atlantique est de près de deux kilomètres. Cette distance abyssale n’effraie pas la baleine à bec de Cuvier qui plonge régulièrement entre 1,5 et 2 kilomètres de profondeur et peut même pousser jusqu’à 3 kilomètres de profondeur.

Dom Biagini ajoute : « Il s’agit de l’une des seules images de cette espèce jamais filmées par un drone et ce fut un moment extraordinaire pour toutes les personnes présentes sur le bateau. Une douzaine de ces baleines jaunes sont apparues, alors que nous attendions qu’une des nombreuses baleines bleues que nous avions observées fasse surface.

Après une plongée de 30 minutes, une demi-douzaine de baleines à bec de Cuvier sont remontées à la surface avec des morceaux de calamar juste à côté de notre bateau ! La profondeur de l’eau était de plus de près de 2 kilomètres à cet endroit, ce qui n’est rien pour une baleine à bec de Cuvier qui est l’animal marin qui plonge le plus profondément au monde ! »

À l’instar du cachalot, la baleine à bec de Cuvier a coutume de se nourrir des calamars qui vivent en eaux très profondes. Certains peuvent être immenses et se montrent de redoutables adversaires, ce qui peut parfois expliquer les cicatrices sur le corps des baleines que l’on peut deviner sur les vidéos.

Baleine à bec jaune

Les calamars donnent du fil à retordre aux plus grands prédateurs, comme vous pouvez le découvrir dans l’article Le calamar géant prédateur du requin blanc, ou le contraire ?

La baleine à bec de Cuvier jaune filmée par Gone Whale Watching

D’où vient la coloration jaune de la baleine à bec de Cuvier

La baleine à bec de Cuvier se répartit un peu partout dans le monde, dans les deux hémisphères. Les rares images de cet animal pélagique discret montrent des colorations qui varient avec l’âge : du marron clair au marron plus foncé, mais aussi gris foncé, brun rougeâtre ou jaune brunâtre.

Sur la vidéo, ainsi que sur la photo de couverture de l’article (signée également par Gone Whale Watching), la coloration jaune est très nette. Selon la NOAA Fisheries (National Oceanic and Atmospheric Administration), cette coloration est due à une infestation de diatomées, des algues microscopiques.

Les algues diatomées peuvent aussi provoquer la coloration d’autres cétacés comme l’épaulard et expliquer Pourquoi le bébé orque est-il souvent orange et noir ?

Diatomée

Que sont les diatomées ou Bacillariophyta qui colorent la baleine à bec de Cuvier ?

Les diatomées sont des algues microscopiques unicellulaires. Leur structure très particulière se distingue par une enveloppe siliceuse externe, le frustule. Ces minuscules végétaux semblent peupler nos océans depuis toujours. Les traces les plus anciennes remontent au Jurassique.

Il existe entre 5 000 et 10 000 espèces de diatomées, réparties en 150 à 200 genres. Elles se développent partout où elles trouvent un minimum de lumière et d’humidité, c’est-à-dire aussi bien en eaux douces, saumâtres ou marines, mais aussi dans le sol et en milieu aérien.

Si elles s’adaptent à toutes les températures, elles montrent une inclinaison certaine pour le froid. C’est pourquoi elles affectionnent les océans Arctique et Antarctique.

Baleine de Cuvier jaune

Pas d’inquiétude pour la santé de la baleine jaune !

Bien que la coloration de la baleine jaune semble artificielle, elle est totalement naturelle. La couleur est causée par le reflet du soleil qui luit sur l’enveloppe de silice des diatomées.

Ces algues sont totalement inoffensives pour la baleine à bec du Cuvier. Les taches de couleur disparaissent d’ailleurs dès que la baleine change de région, c’est pourquoi elles ne sont jamais prises en compte lors de la photo-identification des animaux.

Découvrez un autre phénomène de la nature : Pinky, le dauphin rose de Louisiane !

Newsletter Animaux Marins

Cet article comporte 2 commentaires
  1. Incroyable ! Après tous les reportages qu’on a déjà pu voir, voilà une espèce que je n’avais jamais vue, mais dont je n’avais jamais entendu parler non plus ! Génial !

    1. La baleine à bec de Cuvier étant discrète, elle fait peu parler d’elle, mais elle est fascinante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top