skip to Main Content
Requin pyjama - Poroderma africanum

Requin pyjama, tout savoir sur Poroderma africanum

Poroderma africanum — plus connu sous le nom de requin pyjama — est un petit squale vivant dans les eaux côtières de l’Afrique australe où il chasse les crustacés et les petits poissons osseux, de préférence la nuit. Ce joli requin arbore une robe grise striée de cinq à sept bandes sombres allant de la tête à la queue qui évoquent effectivement les motifs du pyjama traditionnel.

Requin pyjama - Poroderma africanum 8
© Guido Zsilavecz

Carte d’identité du requin pyjama

Espèce : Poroderma africanum (Gmelin, 1789)
Classification
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseChondrichthyes
Sous-classeElasmobranchii
Super-ordreEuselachii
OrdreCarcharhiniformes
FamilleScyliorhinidae
GenrePoroderma

Requin pyjama - Poroderma africanum 9

Les différents noms du requin pyjama

En français, le requin pyjama est parfois appelé roussette rubanée. Il est aussi évoqué sous le nom de requin chat, mais il s’agit de son groupe familial, c’est-à-dire des roussettes ou Scyliorhinidae qui compte environ 152 espèces. Les roussettes se reconnaissent par la forme allongée de leurs pupilles évoquant des yeux de chat.

Les Anglo-saxons traduisent littéralement requin pyjama par pyjama shark, mais le désignent également comme un striped catshark, le requin chat rayé.

Requin pyjama - Poroderma africanum 10
© Pippa Ehrlich

Taxonomie de poroderma africanum

Le requin pyjama a été initialement décrit comme Squalus africanus par le naturaliste allemand Johann Friedrich Gmelin en 1789, dans la treizième édition de Systema Naturae. Le scientifique n’a pas alors désigné de spécimen type.

En 1837, le médecin et zoologiste écossais Andrew Smith créa le nouveau genre Poroderma pour cette espèce et le leopard catshark apparenté (Poroderma pantherinum, à l’époque considéré comme une espèce multiple).

En 1908, le zoologiste américain Henry Weed Fowler fit du requin pyjama l’espèce type du genre.

Le nom de genre Poroderma signifie « peau avec des pores », tandis que le nom d’espèce africanum signifie « d’Afrique ».

Promenons-nous avec le requin pyjama !

Portrait-robot du requin pyjama

Requin pyjama - Poroderma africanum 12

Croissance et taille

La taille maximale du requin pyjama est de 101 centimètres de longueur totale pour les mâles et 93 centimètres pour les femelles. À la maturité, la taille moyenne d’un adulte mâle va de 60 à 80 centimètres de longueur pour les mâles et de 65 à 75 centimètres pour les femelles. Il pèse en moyenne 8 kilos.

À la sortie de l’œuf, le bébé requin pyjama mesure entre 14 et 15 centimètres de long.

Requin pyjama - Poroderma africanum 11
© Pippa Ehrlich

Description physique de poroderma africanum

Avec une série de 5 à 7 rayures sombres, épaisses et parallèles le long de son corps robuste, le requin pyjama affiche une apparence unique. Son nom de requin pyjama lui vient des rayures gris foncé allant du museau au pédoncule caudal, sur un fond variablement grisâtre ou brunâtre. Ces bandes longitudinales plus sombres apparaissent nettement marquées sur l’avant du corps, puis s’estompent et se terminent en pointillés sur la caudale.

Chez certains requins, la bande principale de chaque côté peut bifurquer derrière l’œil, les bandes pouvant être divisées en deux par des lignes centrales plus claires. Une ou plusieurs grandes taches sombres peuvent être présentes.

 Le ventre du requin pyjama est pâle, parfois avec des taches gris clair, et clairement délimité de la couleur des flancs. Les jeunes requins ressemblent aux adultes, mais peuvent être beaucoup plus clairs ou avoir des rayures beaucoup plus sombres. Un seul spécimen albinos de requin pyjama a été enregistré à False Bay.

Requin pyjama - Poroderma africanum 13

Le requin pyjama se caractérise par une tête aplatie et un museau court, avec un contour étroitement parabolique vu de dessus ou de dessous. Chaque narine est divisée en deux ouvertures minuscules.

Le museau est pourvu d’une paire de barbillons courts et fins, placés au-dessus de la bouche, mais qui ne l’atteignent pas. Ils aident le requin pyjama à chercher ses proies, notamment des petits poissons, des crustacés, des mollusques et des vers.

Oeil requin pyjama - Poroderma africanum
© Pippa Ehrlich

Les yeux sont horizontalement ovales et placés assez haut sur la tête, avec des membranes nictitantes rudimentaires. Ces membranes correspondent à une paire de troisièmes paupières protectrices. Les yeux sont cernés en dessous par une crête épaisse.

Requin pyjama - Poroderma africanum 19

La grande bouche du requin pyjama forme un large arc, avec de courts sillons partant des coins des mâchoires supérieure et inférieure. Les dents supérieures sont exposées lorsque la bouche est fermée.

Chaque mâchoire de ce requin possède plusieurs rangées de dents tricuspides fines et pointues : les dents possèdent une cuspide (pointe) centrale allongée, flanquée d’une paire de petites cuspides. Celles des mâles adultes sont légèrement plus épaisses que celles des femelles.

Les dents plates et cuspidées sont idéales pour s’agripper à des proies glissantes, comme les pieuvres, et pour écraser des proies à la carapace et à l’exosquelette durs, comme les langoustes de la côte ouest, l’une de leurs proies favorites à False Bay. Grâce à l’excellente prise de ses dents, le requin pyjama peut effectuer une « roulade de la mort » semblable à celle d’un crocodile, ce qui lui permet de détacher les proies des rochers ou d’arracher un bras à une pieuvre bien trop grosse pour être mangée en une bouchée.

Requin pyjama - Poroderma africanum 14

Le corps du requin pyjama est assez trapu, puis s’amincit vers la queue. Les deux nageoires dorsales asymétriques sont placées très en arrière : la première naît au-dessus de l’arrière des nageoires pelviennes, tandis que la seconde naît au-dessus du milieu de la nageoire anale. La première dorsale est beaucoup plus grande que la seconde. Ses nageoires pectorales sont larges et arrondies.

Les nageoires pelviennes sont plus basses que les nageoires pectorales, mais leurs bases sont à peu près de même longueur. Les mâles adultes possèdent une paire de claspers (ou ptérygopodes) courts et épais. Ces claspers représentent les organes mâles servant à la transmission du sperme jusqu’au cloaque de la femelle. Ils résultent de la mutation de la nageoire pelvienne en un tuyau articulé pouvant être muni d’une épine. Les bords internes des nageoires pelviennes sont partiellement fusionnés sur les claspers pour former une sorte de tablier.

La nageoire caudale courte et large possède un lobe inférieur indistinct et une encoche ventrale près de l’extrémité du lobe supérieur.

Requin pyjama - Poroderma africanum 15

La peau du requin pyjama est très épaisse et porte des denticules dermiques bien calcifiés. Chaque denticule possède une couronne en forme de pointe de flèche à trois pointes postérieures, montée sur un court pédoncule.

Requin pyjama - Poroderma africanum répartition

Distribution géographique du requin pyjama

Le requin pyjama est une espèce endémique des eaux au large de la côte sud-africaine dans le sud-est de l’océan Atlantique et l’ouest de l’océan Indien. Il est commun dans les eaux de la province du Cap au large de l’Afrique du Sud, en particulier dans la partie sud du Cap. Il existe d’anciennes mentions de cette espèce à Madagascar et à l’île Maurice, mais elles ne sont pas confirmées et remises en cause aujourd’hui, car les spécialistes les estiment erronées.

Le requin pyjama se plaît dans les eaux côtières tempérées de l’Afrique du Sud, allant de Table Bay au large de Cape Town jusqu’au nord de East London. Il est le plus abondant au large du Cap occidental et peut s’aventurer jusqu’à Saldanha Bay à l’ouest et KwaZulu-Natal à l’est.

Le requin pyjama croise généralement dans les eaux intertidales, c’est-à-dire dans la zone comprise entre les niveaux des marées les plus hautes et ceux des marées les plus basses. Il apprécie les eaux littorales très peu profondes, ne dépassant pas 5 mètres de profondeur. Toutefois, dans et autour de la baie d’Algoa, on le trouve à des profondeurs comprises entre 50 et 100 mètres.

Les lits de varech et les récifs rocheux constituent l’habitat préféré du requin pyjama.

Requin pyjama - Poroderma africanum 16

Les prédateurs du requin pyjama

L’homme est le premier prédateur du requin pyjama, même si sa prise n’est pas toujours volontaire. Il est principalement menacé par la pêche industrielle pour laquelle il constitue une prise accessoire. Cependant, lorsqu’il n’est pas directement tué lors de la pêche, certains pêcheurs le considérant comme un concurrent direct ne le relâchent pas alors qu’ils le devraient. Par ailleurs, ce joli requin est la victime de la pêche commerciale pour être emprisonné dans des aquariums.

Dans son habitat naturel, le requin pyjama constitue l’une des principales proies du requin plat-nez (Notorynchus cepedianus) beaucoup plus grand, ainsi que d’autres grands requins opportunistes.

À l’état juvénile, le requin pyjama est la proie de diverses espèces : grands poissons, phoques et otaries à fourrure du Cap notamment. Il existe même des espèces d’escargots qui se sont spécialisées dans la consommation des embryons à l’intérieur de leur œuf.

Lorsqu’il est menacé, le requin pyjama se met en boule, sa queue recouvrant sa tête. Cette technique lui permet — parfois — d’échapper aux grands prédateurs.

Requin pyjama - Poroderma africanum 17

Une espèce malheureusement non protégée

Depuis 2019, le requin pyjama est répertorié par l’UICN comme étant sur la liste rouge des espèces menacées avec la mention « as Least Concern », c’est-à-dire modérément menacé ou de préoccupation mineure. L’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) est une union mondiale d’États, d’agences gouvernementales et d’organisations non gouvernementales qui évaluent en partenariat l’état de conservation des espèces.

Cette classification est due à son aire de répartition limitée, mais aussi au fait que le requin pyjama réside dans des eaux peu profondes appartenant à des zones fortement pêchées et très peuplées. Cependant, il ne bénéficie d’aucune protection spécifique. Pourtant, même si cette espèce n’est pas spécifiquement ciblée par la pêche, elle est soumise à la pression des pêcheries commerciales et récréatives. Cette situation est de plus en plus préoccupante en raison du développement récent de la pêche commerciale des petits requins pour le marché de l’exportation.

Comme de très nombreuses espèces de squales, le requin pyjama ne présente aucun danger pour l’homme.

Requin pyjama - Poroderma africanum 18

Le mode de vie du requin pyjama

Nageant plutôt lentement, le requin pyjama est un animal nocturne la plupart du temps. Il passe la majeure partie de la journée à se reposer dans des grottes, des crevasses ou parmi le varech, émergeant la nuit pour chercher activement de la nourriture en utilisant ses barbillons. Il forme souvent des groupes, notamment en été.

Requin pyjama - Poroderma africanum 20

Des requins pyjamas attaquent une pieuvre commune dans la forêt de varechs de False Bay – Western Cape Afrique du Sud

Les proies favorites du requin pyjama

Le petit squale agit comme un prédateur opportuniste qui se nourrit d’une grande variété de poissons, mollusques, crustacés, invertébrés divers et vers polychètes. Il favorise les céphalopodes et fréquente les frayères du calamar chokka (Loligo reynaudi). Parmi ses autres proies figurent de petits poissons osseux comme l’anchois, le grondin et le merlu. Il lui arrive également de consommer les œufs d’autres requins.

Requin pyjama - Poroderma africanum 21

Le requin pyjama n’utilise pas toujours sa dentition en forme de scie pour découper ses proies, comme le font généralement les autres requins. Il peut mordre certaines proies, avant de les enrouler dans son corps pour les assommer et les démembrer, un peu comme les crocodiles qui font la roulade de la mort. Cette technique permet d’arracher les proies qui s’accrochent aux rochers ou de lutter contre des adversaires redoutables et de grande taille comme les pieuvres.

Le requin pyjama devient parfois diurne

La reproduction massive du calamar chokka se produit de manière imprévisible tout au long de l’année, mais atteint son apogée d’octobre à décembre. Les requins pyjamas dérogent à cette époque à leurs habitudes nocturnes et se rassemblent en grand nombre, pendant la journée. Ils se camouflent sur le fond de l’océan et, lorsque les calamars femelles descendent au fond de la mer pour fixer leurs œufs, ils bondissent de leur cachette pour les attraper.

La vidéo ci-dessous atteste de cette technique de chasse. Toutefois, vous pouvez constater que la solidarité n’est pas le fort du petit squale qui n’aime pas partager sa proie avec ses congénères.

Le requin pyjama en embuscade pour attraper un calamar

Oeuf de requin pyjama - Poroderma africanum
Vue rapprochée d’un œuf de requin pyjama, en forme de rectangle aux contours arrondis, bercé par des branches de gorgones © Pippa Ehrlich

La reproduction du requin pyjama

Espèce ovipare, les requins pyjamas mâles et femelles semblent avoir une activité reproductive tout au long de l’année. Les femelles adultes possèdent un seul ovaire fonctionnel et deux oviductes fonctionnels, avec un seul œuf mûrissant dans chacun d’eux à la fois.

Oeuf requin pyjama - Poroderma africanum
Embryon du requin pyjama © Pippa Ehrlich

L’œuf est contenu dans une capsule résistante, rectangulaire et brun foncé de 9,5 centimètres de long par 4,5 centimètres de large. Ses longues vrilles aux coins permettent à la femelle de fixer la capsule à des structures sous-marines, telles que des stipes d’algues ou des gorgones.

Une femelle requin pyjama dépose son œuf, puis l’ancre à la végétation au fond de l’océan

Le sac vitellin est ensuite laissé sans surveillance. Les œufs éclosent en cinq mois et demi environ. Le bébé requin qui en sort mesure de 14 à 15 centimètres de long. Il ressemble à une miniature parfaite de ses parents. Il est immédiatement capable de se nourrir seul, comme la plupart des bébés requins, quelle que soit leur espèce.

Une autre prise de vue de la dépose d’un œuf par le requin pyjama

Découvrez un autre squale remarquable dans l’article Requin du Groenland, tout savoir sur Somniosus microcephalus, ainsi que le magnifique Requin renard, tout savoir sur Alopias.

Quelques images encore du joli requin pyjama !

Requin pyjama - Poroderma africanum 22

La promenade du requin pyjama

Requin pyjama - Poroderma africanum 23

Requin pyjama - Poroderma africanum 24

Requin pyjama - Poroderma africanum 25
© Dagny Warmerdam

Requin pyjama - poroderma africanum 28

Requin pyjama - Poroderma africanum 26

Requin pyjama - Poroderma africanum 27

Requin pyjama - Poroderma africanum 1
© Helen Lockhart

Requin pyjama - Poroderma africanum 2

Requin pyjama - Poroderma africanum 3

Requin pyjama - Poroderma africanum 4

Requin pyjama - Poroderma africanum 5

Requin pyjama - Poroderma africanum 6
© Pippa Ehrlich
Requin pyjama - Poroderma africanum 7
© Pippa Ehrlich
Découvrez le portrait du plus célèbre des requins : Grand requin blanc – tout savoir sur carcharodon carcharias.

Newsletter Animaux Marins

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remonter