skip to Main Content
Les Spectaculaires Dauphins De Kiawah Island

Les spectaculaires dauphins de Kiawah Island

Photo de couverture de l’article © Ralph Secoy

Seabrook Island - USA

Si vous êtes un admirateur des orques, vous avez sans doute déjà vu des images sur lesquelles elles s’échouent volontairement pour saisir des phoques et otaries qui évoluent sur le rivage. Mais connaissez-vous les dauphins de Seabrook Island et de Kiawah Island ? Ils ont mis au point une technique assez semblable, sauf que leurs proies étant des poissons, ils doivent avant les pousser à s’échouer.

Seabrook Island et Kiawah Island sont deux îles situées sur la côte atlantique qui borde l’État de Caroline du Sud aux États-Unis. La région demeure assez sauvage et les touristes y pratiquent l’observation de la faune et la flore locales, très riches et diversifiées. Les principaux grands animaux terrestres qui vivent ici sont les cerfs, lynx, renards et ratons laveurs.

Plage des dauphins

Photo © Glen Cox

Les grands dauphins de Kiawah Island et Seabrook Island

Les stars locales sont les grands dauphins qui pratiquent le « strand feeding ». « Strand » signifie « rivage » ou « échouer » et « feeding » est l’action de se nourrir.

Si vous passez par Kiawah Island, vous aurez l’opportunité d’observer un phénomène très rare dans le monde : l’échouage des dauphins pour chasser le mulet !

La région du Grand Charleston abrite environ 350 grands dauphins résidents, dont 25 environ passent la majorité de leur temps près des îles de Seabrook et Kiawah. Les dauphins qui naissent et grandissent ici restent généralement dans la région pour le reste de leur vie. En moyenne, les grands dauphins mâles vivent jusqu’à 40 ans, les femelles jusqu’à 60 ans.

Lauren Rust est la directrice exécutive et fondatrice du Low Country Marine Mammal Network. Cet organisme observe de près la population de ces dauphins ayant mis au point cette technique de pêche si originale.

Lauren Rust connaît bien tous les résidents et peut facilement les désigner chacun par leur nom. Elle explique que les trois dauphins qu’elle observe le plus souvent sont Step, Koko et Kai.

Step, l’une des grandes dauphines locales, est âgée d’au moins 28 ans. Il semblerait que Step occupe la place de leader du groupe. En tant que matriarche, elle laisse souvent les autres dauphins se nourrir en premier. Pendant que les mères sont en train de se nourrir, elle veille sur les delphineaux.

La technique du dauphin échoué de Kiawah Island

Qu’est-ce que le « strand feeding » ?

Le strand feeding est la technique du dauphin échoué volontairement pour attraper les poissons. Il s’agit d’un comportement qui consiste à rassembler des poissons, comme le mulet, et les pousser à s’échouer sur les bancs de sables, les bancs de boue ou le littoral, en fonction de la géographie locale.

C’est ensuite au tour des dauphins de s’échouer volontairement. Les poissons qui frétillent sur la rive n’ont aucun moyen de s’échapper et les grands dauphins les attrapent plus facilement.

C’est la grande différence avec la technique employée par leurs grandes cousines, les orques. Ces dernières chassent de cette manière des mammifères marins qui ont la possibilité de s’échapper sur le rivage, ce qui n’est pas le cas des poissons.

Dauphin échoué

Le long apprentissage du dauphin échoué

La technique du dauphin échoué ne souffre aucun amateurisme, car toute erreur stratégique peut virer au drame. Si le dauphin calcule mal sa trajectoire ou s’aventure sur un terrain qui n’a pas la bonne configuration, c’est la mort qui l’attend.

Les scientifiques qui suivent au jour le jour les dauphins de Kiawah Island et Seabrook Island ont observé que l’apprentissage débute jeune. Les delphineaux suivent un long entraînement, avant de se lancer eux-mêmes à la poursuite de proies échouées sur la plage.

Il semblerait que seuls 6 ou 7 des dauphins résidents de l’île de Seabrook sachent réellement comment se nourrir par échouage. Cependant, plusieurs des jeunes delphineaux, dont Kai, sont en cours d’apprentissage.

Regardez attentivement toutes les photos de cet article !

Avez-vous remarqué un point commun à tous les échouages de dauphins ?

Vous pouvez constater que tous ne s’échouent que sur le côté droit de leur corps lorsqu’ils se nourrissent sur la plage. Cette symétrie leur offre une bien meilleure efficacité.

Remarquez la parfaite symétrie de l’échouage des dauphins !

Échouage dauphin

L’échouage des dauphins n’est pas la seule technique qu’ils maîtrisent

Les grands dauphins de Kiawah Island et Seabrook Island chassent également des proies en eaux libres, profondes et peu profondes.

Si vous regardez la carte dans le détail (vous pouvez cliquer dessus pour l’agrandir), vous constatez que les nombreux bras de mer, parfois très étroits, forment un dédale de petits cours dans lesquels les dauphins ont aussi tout loisir de piéger leurs proies.

Dans cette configuration, l’apprentissage est tout aussi important, car ils ne doivent pas se faire piéger au moment de la marée descendante. En moyenne, les dauphins de Kiawah Island et Seabrook Island passent 90 % de leur temps dans des voies d’eau étroites.

Kiawah Island USA

Le mulet pour proie favorite

Lorsqu’ils se nourrissent sur le rivage, les dauphins s’attaquent souvent au mulet, un poisson que l’on trouve couramment dans les eaux côtières tempérées. La migration des mulets depuis le cours supérieur des rivières et des criques vers l’océan pour se reproduire est à son maximum de fin août à novembre.

À cette période, les dauphins résidents se préparent à affronter les températures plus froides de l’eau et la pénurie de nourriture que les mois d’hiver apportent. Il leur est donc nécessaire de stocker des couches supplémentaires de graisse.

Par conséquent, la probabilité d’observer le strand feeding est plus élevée pendant ces mois d’automne, grâce à l’afflux de poissons mulet.

La plage des dauphins… et des pélicans

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo qui suit, le strand feeding fait le bonheur des oiseaux de mer opportunistes, au premier rang desquels les pélicans !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top