skip to Main Content
Les Cabrioles D’une Fausse Orque Capturant Une Dorade Mahi-mahi

Les cabrioles d’une fausse orque capturant une dorade mahi-mahi

Les requins blancs ne sont pas les seuls animaux à bondir hors de l’eau en effectuant des brèches spectaculaires pour attraper leurs proies. Cette fois-ci, à Hawaï, c’est une fausse orque qui s’est donnée en spectacle en attrapant un mahi-mahi.

Mahi-mahi à Hawaï

Qu’est-ce qu’une fausse orque

La fausse orque – ou pseudorque ou faux épaulard – est un cétacé de la famille des dauphins, comme l’orque. Elle a été nommée ainsi parce que les caractéristiques de son crâne sont similaires à celles de l’orque. Elle ne possède pas de rostre, mais un melon très bombé.

La ressemblance s’arrête là. Son corps est entièrement gris très foncé, avec des parties plus claires sur le ventre. Son aileron ressemble à une faucille, il est assez court et incurvé. Sa nageoire caudale est puissante, alors que ses nageoires pectorales sont plutôt petites. Les femelles mesurent entre 4 et 5 mètres et les mâles peuvent atteindre un peu plus de 6 mètres.

Fausses orques

La fausse orque vit dans les eaux tropicales et subtropicales du monde entier, mais ne se montre pas souvent. Elle vit en famille dans des groupes qui peuvent atteindre plusieurs centaines d’individus. Elle se nourrit majoritairement de poissons, avec une prédilection pour les thons et les bonites. Elle apprécie à l’occasion les céphalopodes.

Redoutable prédateur, la fausse orque s’attaque parfois à de petits cétacés, comme de jeunes dauphins ou marsouins, et même de jeunes baleines. Elle peut plonger jusqu’à 2 000 mètres de profondeur et produit des vocalises enchanteresses.

La fausse orque à Hawaï et le mahi-mahi

À Hawaï, il existe trois populations de fausses orques, dont une petite population menacée, plus étroitement associée aux îles principales.

C’est là que des chercheurs ont capturé des images montrant une fausse orque en train de tendre une embuscade à un grand mahi-mahi, en effectuant une brèche spectaculaire. Le mahi-mahi, ou dorade coryphène, est un poisson aux couleurs spectaculaires. Il peut nager à une vitesse allant jusqu’à 50 nœuds, soit 92,6 km/h, c’est pourquoi sa capture relève du défi pour la fausse orque. Adulte, le mahi-mahi mesure entre 90 et 140 cm, ce qui peut représenter plus de 20 kilos de chair, ce qui n’est pas négligeable pour le repas d’une fausse orque.

La fausse orque et le mahi-mahi

Fausse orque et mahi-mahi

Le Cascadia Research Collective, basé dans l’État de Washington – en collaboration avec le Scripps Acoustic Ecology Laboratory et le Pacific Islands Fisheries Science Center – étudie le comportement alimentaire de la population de fausses orques de Hawaï. Les animaux sont considérés comme menacés dans la région de Maui Nui.

Il n’est pas rare de les voir attraper des mahi-mahis, mais ce type de cabriole spectaculaire reste hors du commun, en tout cas sous l’œil des photographes. Robin Baird, un biologiste de Cascadia Research, explique : « Nous travaillons avec les fausses orques à Hawaï depuis 22 ans. Elles propulsent les poissons dans l’air plus que toute autre espèce avec laquelle j’ai travaillé. Nous avons vu ce type de comportement à plusieurs reprises, et nous l’avons filmé parfois, mais nous n’avions encore jamais saisi d’images aussi étonnantes ».

Mahi-mahi

Les images rappellent les grands requins blancs qui effectuent des sauts spectaculaires hors de l’eau pour attraper les phoques. Il est ensuite assez courant que les fausses orques se partagent les proies entre les différents membres du groupe.

Fausse orque et daurade

D’après les observations des chercheurs, les méthodes les plus courantes des fausses orques pour attraper leurs proies consistent à frapper les poissons avec leur tête ou à leur donner des coups de queue. Cette technique de chasse a souvent été observée chez leurs grandes cousines les orques.

Dorade mahi-mahi

Fausse orque Hawaï

Crédit Images © Jordan Lerma et Robin Baird du Cascadia Research Collective

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top